OK
fr | en

Nanna Ditzel

Nanna Ditzel (Danemark, 1923 – 2005) étudie l’ébénisterie à l’école des métiers d’art de Copenhague en même temps que la créatrice Grete Jalk. Elle apprend ensuite le design du meuble auprès de Kaare Klint à l’académie royale des beaux-arts ainsi qu’à l’école des arts appliqués de Copenhague. C’est dans cette dernière école qu’elle rencontre son mari, tapissier de formation, Jorgen Ditzel avec qui elle travaillera de nombreuses années. Ils démarrent leur collaboration à l’exposition annuelle d’ébénisterie de Copenhague pour laquelle ils présentent un ensemble de salon qui suscite un intérêt considérable.

Ils ouvrent ensuite leur atelier de design à Hellerup et cherchent ensemble des solutions d’ameublement pour les petits espaces. Au début des années 1950, Nanna Ditzel travaille comme dessinatrice dans le cabinet d’architecte de Fritz Schlegel tout en continuant à dessiner et à exposer des meubles avec son mari, notamment une série de mobilier pour enfants en contreplaqué pour Knud Willadsen Mobelsnedkeri. En 1954, le couple publie un ouvrage intitulé Chaises Danoises, et reçoit en 1956 le prix Lunning.

Après la mort de son mari en 1961, Nanna Ditzel continue à concevoir des meubles bien-sûr, c’est vital pour elle. Elle a un talent incroyable pour transformer ses rêves en créations fonctionnelles et utiles. Elle aime travailler avec de nouveaux matériaux, elle sera une des premières à utiliser le teck, l’osier ou la fibre de verre ainsi que des tissus aux couleurs vives pour certains encore en production chez Kvadrat.
 
De 1968 à 1986, elle déménage à Londres où elle crée la société « The international furniture house, Interspace » à Hampstead. En 1989, elle travaille en collaboration étroite avec la maison Fredericia et crée le « Bench For Two ». Ce partenariat donnera naissance également à cette incroyable chaise « Trinidad » qui constituera un tournant dans l’histoire de Fredericia et placera Nanna Ditzel comme la deuxième maison de design après Borge Mogensen. .
 
C’est ainsi durant les années 1990 qu’elle devient une figure importante du renouveau du design danois après son 70 ème anniversaire ! Elle est alors très connue et reçoit de nombreux prix avec entre autres la médaille d’or de ‘The International Furniture Design Competition » au Japon pour son « Bench For Two », et le ID Prize en 1995 qui est le prix le plus reconnu pour le design au Danemark.
 
Elle décède en 2005. Ses œuvres, toujours novatrices restent ancrées dans l’artisanat. Cette double facette lui a permis de mettre son talent au service de projets très variés, des meubles aux bijoux en passant par les textiles et les aires de jeux en plein air.
 

DANS LA GALERIE - Paris
DANS LA GALERIE - Los Angeles